Éditeurs photographes et collaborations institutionnelles au tournant du xxe siècle : l’exemple des Archives nationales

Intervention avec Sylvie Le Goëdec, lors du Colloque “Être éditeur en France au XIXe siècle” (4-5 avril 2019), ANR DEF19

 

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, au sein d’un nouveau type d’entreprise émergente, à la fois photographes à une échelle industrielle et véritables “maisons d’édition de l’image”, se créé un modèle entrepreneurial de production et diffusion d’une imagerie progressivement standardisée, destinée à être « consommée » par le plus grand nombre et dans le plus de contextes possibles. Ces éditeurs-photographes renouvellent leurs propositions pour susciter objets et modes de consommation nouveaux, ce dont la carte postale est l’incarnation. Tout comme la maison d’édition supplante l’éditeur, l’entreprise d’édition-photographie-imprimerie supplante le photographe comme modèle économique, en particulier dans les tendances expansives de son commerce.

La société Neurdein frères, active entre 1863 et 1918, est un exemple caractéristique de cet élan entrepreneurial basé sur la photographie, parmi d’autres établissements comme Braun ou Bulloz en France. En quête de nouveaux marchés et de légitimité, ces entreprises s’engagent dans une dynamique éditoriale, notamment avec les institutions culturelles, parallèlement à leurs activités d’agence d’illustration, de photographe et d’imprimeur. Les ouvrages illustrés édités par l’entreprise Neurdein, peuvent révéler des collaborations aux contours différents. L’Histoire de France par le document, par exemple, est basé sur la reproduction de pièces originales tirées des collections des Archives Nationales et accompagnées de notices par l’un de ses conservateurs.

Cette série ambitieuse, qui ne compte que les deux premiers numéros, bénéficie d’un rendu photographique professionnel, tout en étant présentée comme un modèle de publication de vulgarisation. La communication s’attachera à clarifier ce rôle d’éditeur et ce rapport constant et presque vital avec les institutions. Comme une forme de caution, le travail d’édition en commun permet de présenter une production commerciale comme digne d’un intérêt culturel et probablement pédagogique. Cette étude circonstanciée interrogera donc les interactions entre la stratégie commerciale offensive des Neurdein qui les incite à intégrer de nouveaux espaces professionnels et la réponse institutionnelle. Au-delà, elle permettra d’interroger le champ de l’édition patrimoniale à un tournant de l’ère reprographique qui touche aussi le livre illustré.

https://def19.hypotheses.org/1666
https://www.dailymotion.com/video/x7axvij

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.